Trouver un bien

Vente
Location
Viager

Jocelyne Sibuet, l’âme de la maison

Publié le 26 décembre 2017

Avec un sourire toujours resplendissant et un éternel enthousiasme, Jocelyne Sibuet nous fait partager la belle histoire des Maisons et Hôtels Sibuet, plus qu’un label, un art de vivre et de recevoir à son image.

Jocelyne MP Morel (2)

Tout commence il y a 35 ans à Megève, sa terre natale. Avec son époux Jean-Louis, elle se lance dans un projet d’hôtel et fonde les Fermes de Marie, concept novateur qui bouscule les codes traditionnels de l’hôtellerie de luxe. Visionnaires, ils inventent un luxe authentique, un lieu chaleureux au charme singulier où l’on se sent comme chez soi. « Nous sommes alors en 1989 et je dois reconnaître que cela était révolutionnaire à l’époque ! Nous voulions que Les Fermes de Marie soit un établissement de prestige chaleureux et non guindé, un hôtel hors du commun conçu comme un hameau dans le respect des traditions architecturales. » Jocelyne Sibuet comprend également bien avant les autres que le bien-être et le ressourcement des clients est primordial et le spa des Fermes de Marie deviendra emblématique. Le succès est au rendez-vous. Rapidement le couple bâti un empire et se fait un nom dans l’hôtellerie de luxe dans les Alpes, avec notamment le rachat du mythique hôtel Mont Blanc, et en Provence avec la Bastide de Marie. La même année, le couple fait l’acquisition de l’hôtel Cour des Loges, joyau Renaissance au cœur du Vieux-Lyon. Pour Jocelyne Sibuet, chaque établissement est bien plus qu’un hôtel. « C’est un lieu qui a sa propre personnalité, un caractère et une décoration en phase avec son histoire et son environnement. Je respecte leur ADN et les conçois comme des maisons dans lesquelles chaque client vit une expérience sur-mesure lors de son séjour que cela soit à la montagne, en Provence, sur la Côte d’Azur, au cœur de Lyon ou même aux Caraïbes. » Car Jocelyne Sibuet ne déléguerait pour rien au monde l’aménagement et la décoration de ces lieux qu’elle affectionne, sources inépuisables d’inspiration. « Je me fis à mon instinct et mes envies ! Il n’y a que la rénovation de Cour des Loges que j’ai préféré confier à un décorateur compte tenu du patrimoine architectural des lieux. » Des choix intuitifs et des exercices de style qui contribuent au succès de ses établissements. « Mes démarches sont très personnelles », reconnaît-elle « mais les lieux ne sont pas choisis par hasard, ils ont tous des histoires à raconter. » De Saint-Tropez à Saint-Barthélemy en passant par les sommets de Val Thorens, Jocelyne Sibuet nous invite à partager un certain art de vivre dans des lieux qu’elle affectionne. Entourée de ces enfants qui dirigent désormais le groupe, elle demeure l’âme de la maison. Une maison et une femme d’exception.