Trouver un bien

Vente
Location
Viager

Elégance au sommet

Publié le 21 janvier 2016
BAT-VISITE-PRIVEE-MCR61-DEC-2015-1
BAT-VISITE-PRIVEE-MCR61-DEC-2015-5
BAT-VISITE-PRIVEE-MCR61-DEC-2015-8
BAT-VISITE-PRIVEE-MCR61-DEC-2015-3

Alors qu’il fréquente le village de Megève depuis de longues années, un couple d’amoureux de la montagne tombe sous le charme d’un terrain dont la vue est imprenable sur le Mont d’Arbois et la chaîne du Mont Blanc. C’est ainsi que nait le projet d’un chalet d’exception, Le Crystal White. Suite à l’acquisition de la parcelle, les propriétaires suppriment le mazot existant (dont ils récupèrent le bois) et imaginent un lieu de vie familial et raffiné alliant art de vivre et détente. Soucieux de préserver le style authentique de la montagne, ils privilégient les matériaux nobles notamment le bois ancien, chargé d’histoire dont les patines sont magnifiques. Les tons du bois changent avec les lames, allant du gris argenté au brun sombre en passant par la gamme des rouges et des jaunes. Ces planches, pour la plupart vieilles de 200 à 300 ans, viennent d’Autriche, d’Allemagne ou de Pologne. Les chalets d’alpage abandonnés sont démontés et revendus pour connaitre une nouvelle vie. A chaque arrivage, ils sélectionnent les bois par couleur, par état de surface.

Le toit est recouvert de tavaillons, tuiles traditionnelles en bois très protecteur et de gros galets ronds de l’Arly entourent le chalet afin d’effectuer un drainage naturel.

Dans une même démarche de préservation de la nature, ils choisissent l’énergie inépuisable de la terre : la géothermie. 3 puits de 90 mètres ont été forés pour aller chercher l’énergie dans le sol, la compresser avec une pompe à chaleur et restituer cette chaleur pour le chalet.

A l’intérieur, place également aux matériaux naturels. La pierre de lauze, (revêtement habituel des toits en zone de haute montagne), sorte d’ardoise irrégulière en strate, anime les sols de la cuisine, du hall et de la plage piscine.

Les parquets en chêne cirés recouvrent le salon et les chambres. Les escaliers et parties communes sont réalisés en bois brut brossé

Les salles de bains ont fait l’objet d’une vraie recherche : galets, marbres, onyx rouge et vert tandis que la cuisine est réalisée en granit noir du zimbabwé bouchardé.

Des choix singuliers faits par les propriétaires eux-mêmes, férus de design et collectionneurs d’art, qui partagent un goût prononcé pour la décoration. « Nous avons conçu le chalet de façon à ce qu’il puisse accueillir et mettre en valeur nos oeuvres d’art.» Nul besoin de faire appel à un décorateur ou un architecte d’intérieur, le couple chine, parcourt les salons Maison & Objet et créent un style qui leur est propre. Guidés par leurs coups de cœur, il sélectionne ainsi avec soin le mobilier DK Home, les tapis Now ou encore cette table basse en bois fossilisé d’Indonésie et le majestueux lustre en cristal de roche de Chamonix qui donnera son nom au chalet le « Crystal White ».

Un espace bien-être dédié à la relaxation

La piscine intérieure est équipée de buses de massage et bénéficie d’un système de  nage à contre courant pour les plus sportifs. Le tout dans une ambiance propice à la relaxation grâce à la chromothérapie. Une salle de massage dont les murs sont illustrés des créations originales du photographe Charles Adam et un sauna ont été également décorés et pensés avec soin.

Coté distraction, le Crystal White dispose d’une salle de cinéma équipée de haute technologie : 3D, consoles de jeux, system LFS (low frequency subwoofer, surround sound, apple TV).

Enfin, une palette de services est proposée : du majordome au chef étoilé Michelin Raphael Le Mancq qui sera présent au cahlet cet hiver, en passant par la conciergerie et le chauffeur pour se sentir comme chez soi dans ce cocon de luxe. Le Crystal White est disponible à la location toute l’année et peut accueillir jusqu’à 12 personnes.

Tarif hiver de 12 000 € à 38 000 € la semaine

Services en sus (coach sportif et aquatique, massages, chef privé étoilé, chauffeur, moniteur de ski….)

www.crystalwhitechalet.com

Sélectionné par www.saburnet-collection.com

Reportage : Sophie GUIVARC’H