Trouver un bien

Vente
Location
Viager

Habitats insolites – Lorsque le rêve devient réalité

Publié le 13 juillet 2017

abandoned warehouse interior , old building interior Modern loft with a kitchen .3d rendering

Désir d’évasion, envie d’habiter un lieu décalé et hors normes, de plus en plus de propriétaires décident de sortir des carcans architecturaux habituels pour se lancer dans des projets parfois audacieux.

Les biens atypiques ou insolites sont ainsi très recherchés. Vivre dans un château, une église, une usine, une gare, un bateau, un phare ou une école est un rêve accessible.

Avantage, ces endroits se vendent en dessous du prix du marché et offrent des surfaces importantes que l’on ne retrouvent pas toujours dans des logements classiques. Des réhabilitations souvent colossales, des reconversions inattendues qui font régulièrement la une des magazines déco. Maisons d’hôtes, hôtels de charme, lieux d’évènements investissent de plus en plus ces lieux chargés d’histoire ou au caractère singulier. De nombreux bâtiments publics sont en vente car l’Etat, les communes et même le diocèse n’ont plus le moyen de les entretenir. De belles opportunités pour des investisseurs ou amoureux du patrimoine qui ont à cœur de donner une seconde vie à ces biens. Ils doivent alors preuve de patience et de créativité pour se réapproprier l’espace et le reconvertir en lieux habitables. Un challenge qui laisse libre cours à l’imagination. Mais de tels projets impliquent de prévoir le coût des travaux, de l’aménagement, de la remise aux normes (sanitaires et sécuritaires), de l’entretien et du chauffage qui s’avère souvent très onéreux.

Une école maternelle se transforme en une maison de famille, un couvent devient un hôtel, un phare est réhabilité en logement privé pour assouvir le rêve de dormir à 25 m de haut avec une vue à 360 ° ! Un choix audacieux et un défi architectural qui s’accompagnent aussi de contraintes, celle de vivre dans des bâtiments peu fonctionnels, dénués de lumière, non raccordés aux réseaux collectifs, soumis à l’humidité… Si vivre sur une péniche vous a toujours fait rêvé il est bon de se renseigner au préalable sur les droits de stationnement, impôts et taxes… Les autorités gestionnaires du domaine public fluvial font en effet payer des redevances de stationnement de plus en plus élevées. De plus le contrat » d’occupation temporaire du domaine public accordé par l’administration ou la compagnie qui gère les berges, contient, entre autre, une clause qui prévoit qu’il pourra être interrompu à tout moment par le gestionnaire des berges sans aucune justification, ni indemnités. Vous pouvez donc être dans l’obligation de déplacer votre péniche. Un élément non négligeable à prendre en compte ! Avantage, les péniches, par exemple, ne sont pas soumises aux taxes foncières dès lors que leur moteur est en état de marche. Considérées comme des biens mobiliers, le recours à un notaire n’est pas obligatoire lors de leur achat. Inconvénient, l’acquéreur n’a pas accès au prêt immobilier lors de l’emprunt.

Si vous faites l’acquisition d’un lieu religieux il est nécessaire de le désacralise. Lorsqu’un diocèse ne souhaite plus utiliser une église dont il a la propriété, il procède en effet à une désacralisation. Il s’agit d’un acte juridique par lequel l’évêque décrète, lors d’une cérémonie solennelle, que le bâtiment n’est plus considéré comme un lieu de culte. L’autel et l’église sont alors vidés de leurs reliques et objets sacrés. Cet acte est généralement effectué avant sa mise en vente.

1

Et pourquoi pas des containers ?

Il fallait y penser ! Transformer des containers en lieu d’habitation et pourquoi pas ? Avec ses 30 m2 de surface habitable, le container a déjà séduit bon nombre de pays européens et des villes comme Londres ou Amsterdam l’ont adopté en guise de maison, de bureau, de logement étudiants ! Un concept qui arrive timidement en France.   A l’occasion de la Biennale du Design de Saint-Etienne 2013, un nouveau concept dans l’univers du tourisme et de l’éco-construction était ainsi dévoilé par la société iséroise Volume. Celui d’un container maritime reconverti en loft, un hébergement insolite confortable habitable en toutes saisons et mobiles à souhait. Avec ses 12 mètres de long et ses 2,4 mètres de large, le container ainsi aménagé accueillant jusqu’à 4 personnes.

Les maisons-conteneurs connaissent ainsi un succès croissant depuis plusieurs années. Ecologiques et résistantes (le plus souvent, fabriqués en Corten, acier le plus solide) elles offrent une alternative aux habitations traditionnelles et se construisent en quelques mois. Autre avantage, elles sont modulables tant en terme de finition qu’en terme de taille, les propriétaires pouvant facilement agrandir leur maison au fil du temps. Les containers permettent de réaliser tous les types de constructions et peuvent même être utilisés pour agrandir des maisons plus classiques, devenues trop petites.

Et pour mettre à profit ces containers et leurs donner une seconde vie, designers et architectes ne manquent pas d’ingéniosité et d’imagination. Une fois le terrain à construire acheté et les containers choisis et installés, les éléments sont reliés entre eux et des ouvertures intérieures et extérieures créées. Les revêtements de façade, très nombreux, permettent d’aménager l’extérieur de la maison selon ses goûts. Mais quelque soit le projet, il faudra bien évidemment qu’il soit accepté en mairie avant d’être réalisé.

Container, château d’eau, yourte, train, ancienne poste ou chapelle… Autant de lieux à investir pour vivre autrement. Vous ne vous sentez pas encore prêts à tenter l’aventure ? Il ne vous reste plus qu’à goûter à ces lieux insolites le temps d’un week-end ou d’une nuit dans ces hôtels, gîtes et chambres d’hôtes atypiques qui vous ouvrent leurs portes. Au risque d’être définitivement convaincu !

View of houseboats on the river in Lyon, France

Remerciements : Stéphanie Koutchouk d’Espaces Atypiques